The BLOCKERs – EPISODE 2 – LA PEUR DU CHANGEMENT

Blocker 2

« J’ai plus d’appuis »

Un autre cas… Cette fois-ci c’est Valentine.

Valentine est jeune, et est très compétente sur une technologie essentielle à son entreprise. Elle ne compte pas ses heures et est très attachée à faire son job pour que l’entreprise fonctionne au maximum. Elle croit fermement aux nouvelles technologies et démontre sans difficultés sa valeur au sein de son entreprise. Elle opère dans une équipe jeune et soudée ou chacun veille sur l’autre.
Mais… le « BLOCKER » est là ! Tapis dans l’organisation de l’entreprise avec une longue ancienneté, il croit pouvoir faire des jeunes recrues ses esclaves. « Après tout, ma fonction paye mon salaire et mon bonus viendra des jeunes dédiées à mon service ». Afin de mieux appréhender le « BLOCKER », il est nécessaire d’étudier au préalable sa situation et ses motivations.

En général, ce « BLOCKER » a su, en son temps, convaincre l’entreprise de sa valeur et au fil des ans tisser certains dogmes autours de son activité. Ces croyances restent encore efficaces tant que l’entreprise ne cherche pas à effectuer quelques économies… En effet, la technologie évolue, et avec elle, de massives simplifications ainsi que des diminutions de coûts. Le « BLOCKER » y verra ici une menace, celle de la remise en question de ses croyances, de ses dogmes et finalement de son job. Alors que… l’être intelligent, doué de raison et d’expérience saisira l’opportunité de s’inscrire dans ce changement pour reconduire son aura… Non ! le « BLOCKER » raisonne « fénéantise » et court terme. Il est plus simple de refuser le changement au moyen d’artifices fallacieux plutôt que de se lancer dans une réflexion. Cette personne a peut-être simplement oublié que dans son entourage, tout le monde ne raisonne pas comme elle.

Finalement, notre Valentine se retrouvera un jour agressée verbalement par notre « BLOCKER ». Ce dernier prétextant une faute grave de la part de Valentine. Dans les faits, la faute était ultra mineure, mais le prétexte est celui qu’il aura choisi pour assoir sa fausse autorité. Heureusement, l’entreprise a su faire la part des choses, et a signifié officiellement au « BLOCKER » sa faute quant à son comportement inacceptable. Et oui ! Poussé dans ses retranchements, le « BLOCKER » sait devenir agressif !

Il est essentiel pour les entreprises d’être sensible à ce genre de situation. En effet, l’omerta n’a plus sa place sous peine de devenir une entreprise « black-listed » par les jeunes recrues.

Et vous, qu’en pensez-vous ?